chang'e 1

J'ai toujours aimé les vieux stools chinois à trois pattes. Ils ont une apparence assez simple, mais une complexité étonnante pour quiconque s'essaie à en fabriquer un. J'ai longtemps essayé de trouver une idée pour rafraîchir la typologie, tout en simplifiant l'assemblage, mais je n’étais jamais vraiment satisfait. J'ai débloqué quand j'ai eu l'idée de faire l'entretoise en aluminium. C'est surprenant d'avoir un point de départ aussi rustique et un résultat presque futuriste.